À la découverte d’Albert Touré, directeur de l’école nationale de Police d’Abidjan


La deuxième édition du cadre de dialogue citoyen (CDC), dédiée à la Police nationale aura pour intervenant principal Touré Albert Kouacou, Directeur de l’Ecole nationale de Police d’Abidjan. Colonel de police, le natif de Katiola reste sensible aux questions de citoyenneté. Découvrons son parcours.

Le commissaire Albert Touré dans ses bureaux. Droits réservés.

Titulaire d’un DESS en droits de l’homme obtenu au Centre de recherche et d’action pour la paix (CERAP) d’Abidjan, le commissaire principal de police Touré Albert Kouacou a la responsabilité de coordonner la formation des élèves officiers et sous-officiers à l’École nationale de police (ENP) d’Abidjan.

Né le 23 mai 1968, Touré Albert Kouacou est un ancien pensionnaire de l’École Normale Supérieure (ENS) d’Abidjan. Devenu commissaire de police, Albert Touré est reconnu comme un agent intègre, travailleur et proche de ses collaborateurs. Ainsi, en 2014, il est félicité pour ses qualités professionnelles en recevant le prix du meilleur agent de police, après un sondage réalisé par art.com.

« Notre » directeur de l’École nationale de police n’est pas homme à dormir sur ses lauriers. Ainsi, depuis une dizaine d’années, il ne cesse de prendre part à des séminaires de formation et des ateliers de renforcement de capacités, pour servir son pays avec professionnalisme.

« Le problème de l’Afrique n’est pas une question de moyens financiers, mais une question de ressources humaines », a-t-il l’habitude de dire. Pour le commissaire Touré, le développement de notre continent passe par le changement de mentalité, l’éducation et la formation. Et c’est le défi qu’il s’est lancé en tant que Directeur de la formation et de l’école nationale de Police.

***

N’oubliez pas : la conférence publique avec le commissaire Touré, c’est pour le samedi 3 mars 2018, de 9h à 12h à l’Ecole nationale de Police d’Abidjan (Cocody, en face de l’Université Félix Houphouët Boigny).